La surdité des ophtalmo.

Il y a 3 ans, lors d’une simple visite de contrôle chez mon ophtalmologiste, je ne me doutais pas de l’impact de ce rendez-vous.

J’avais juste besoin de séances d’orthoptie car je commençais à fermer un oeil lorsque je regardais la TV ou si j’allais au spectacle.

Je ne sais pas vous, mais moi, à chaque fois que je vais chez l’ophtalmologiste, pour une simple visite de contrôle, j’en ressors avec une nouvelle ordonnance.

Jamais un praticien ophtalmique m’a pris plus d’un quart d’heure dans son cabinet noir pour m’écouter, comprendre et trouver une solution.

Tant que je ne suis pas totalement aveugle, j’en profite pour regarder autour de moi et j’ai l’impression que la majorité des boutiques dans les villes françaises sont des : Banques, Assurances, Coiffeurs, Opticiens et depuis peu Prothésistes auditives.

Au lieu d’essayer de comprendre la cause, j’ai l’impression que l’enseignement dans les écoles de médecine est « Mettez des cannes » plutôt que de prescrire des exercices pour mieux voir. « Donnez des médicaments » plutôt que de chercher la cause de vos maux…

Serions-nous devenus un Pays de Fainéants, d’Assistés et de Sourds ? Pour ne s’attarder qu’aux cas intéressants qui demandent là une grande technicité, car je ne doute pas que nos médecins français ont des grandes capacités. Sont-ils formés par les Laboratoires, pour que nous servions de cobayes ? Non impensable !

J’ai donc en 2014 chaussée mes nouvelles montures, et là la descente aux enfers a commencée ! (voir ici mon article précédent : Une histoire bien trouble)

Depuis ce dernier article où travailler sur l’ordinateur est un vrai supplice, j’ai revu des orthoptistes, ophtalmologistes, opticiens et dépensé plus de 750 € dans des nouveaux verres, non remboursés, faut pas pousser la sécu. dans le déficit mais les malades si ! Donc actuellement si je dois refaire des verres « pour voir si ça va mieux » c’est à mes frais. Comprenez que je ne suis pas chaude pour faire des essais suivant l’ordonnance du praticien…

J’ai fini par arriver à avoir un rendez-vous dans une clinique spécialisée des yeux loin de chez moi. Mon rendez-vous avait lieu la dernière semaine de mes vacances. Je ne vous dis pas l’excitation, enfin on va trouver mon problème, cela vaut bien des semaines d’attentes…C’est avec beaucoup d’espoir que j’ai attendu, surtout qu’on m’avait demandé de venir avec :

  • mes anciennes lunettes depuis mon problème soit 5 depuis 3 ans !
  • mes ordonnances
  • le montage de mes verres
  • mes dossiers médicaux

Enfin on allait m’écouter et chercher la cause de ma trouble existence…

Arrivée à la clinique, j’ai été reçue par une charmante orthoptiste, qui a regardé une partie de mon dossier, et m’a confirmé que mon cas n’était pas simple. Puis j’ai attendu le Saint Sauveur, j’ai attendu, attendu….

Le Saint Homme a dû consacrer 1/4 d’heure à ma modeste personne, n’a pas regardé mon dossier médical, il s’est juste concentré sur mes verres et m’a dit qu’il comprenait la cause de mes soucis : « Mes verres n’avaient pas de prismes ! »

Là j’étais à deux doigts de l’explosion, moi qui suit d’un naturel calme, j’ai tout de même élevée la voix, et il a bien dédaigné déplacer son cul pour aller à une deuxième machine et marmonner qu’il y avait bien des prismes !!!

Dans le flou absolue que j’étais, il m’a redonné mes lunettes, et je l’ai entendu me dire tout en faisant son ordonnance : « Il vous faut des prismes plus forts ! »

Là tel un Gaulois : le ciel m’est tombé sur la tête, la pluie a brouillé ma vision !!!

« Mais c’est vous qui voyez, si vous ne voulez pas vous faites comme vous voulez ! »

En trois ans je suis passée de 0 prisme à des prismes d’une valeur de huit ! Pas besoin de vous dire les conséquences sur ma vision et mon moral !

Et depuis la fin de cet entretien (soit 8 jours) ?

J’ai fait marcher mon cerveau, rechaussée mes lunettes de 2010 là où à l’époque l’ordinateur ne troublait pas ma vision.

Bizarre impression, sorte de capsule, de bulle, le monde flou à plus de 3 mètres de distance, mais un monde accessible de mon but de nez à 2 mètres, pas d’une qualité excellente mais meilleur et sans trouble de la vision après dix minutes d’effort.

Puis quand j’ai fini, je rechausse mes dernières cannes pour sortir de ma bulle, conduire, voir le monde qui m’entoure. Et vous ne me croirez peut être pas, mais je n’ai plus ma vision qui se trouble pour la journée entière à cause de verres et de prismes trop puissants.

Par contre les migraines reviennent… je sais donc qu’il y a une solution à mon problème, il faut juste que je trouve le seul ophtalmologiste qui peut me consacrer plus d’un quart d’heure et qui ne soit pas sourd dans ce pays !!!!

Et las je me dis : « Je veux et j’exige d’exquises excuses car l’ophtalmologiste occultiste à l’ouïe dure dirige vers l’orthoptiste son dyslexique patient impatient avant de l’orienter vers l’opticien sceptique »

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s