Le dernier des Taillandiers

-« Taillandier, taillandier, mais tu m’en poses des questions embarrassantes, bien sûr que non, je ne sais pas ce que c’est qu’un taillandier, de toute façon c’est comme le poinçonneur, le mineur, le crieur ou l’allumeur de réverbères, ça n’existe plus, c’est un métier qui a disparu ! »

-« Oui, mais moi je sais où se trouve le dernier taillandier de France, et ce week-end il a ouvert son atelier… »

Les journées du patrimoine servent parfois à se rendre compte qu’il y a des trésors à portée de main et que je n’en savais rien…

Allez direction au 29 rue du Poirier dans le vieil Orléans en plein centre ville.

phgilbert-baumgartner1
Photo Gilbert Baumgartner

Etrange cette petite boutique sans prétention, avec en vitrine des outils tranchants, ici plus spécialisés pour les jardiniers. La taillanderie Alexis a été fondée en 1852 à Orléans, Monsieur Bernard Soulon est l’arrière petit-fils du fondateur Louis Alexis.

Beaucoup de monde qui rentre….personne n’en ressort !

Mais où vont tous ces gens et que deviennent-ils ? Pourquoi ne sortent-ils plus de ce lieu un peu poussiéreux ?

Alors avec mon amie, nous prenons notre courage à 4 pieds et entrons…

Monique, sa femme, une petite vieille dame âgée nous accueille, ici c’est une histoire de famille. Elle nous dit qu’il faut regarder AVANT LA VIDEO (ici une vidéo de Richard Mothes) pour comprendre le métier, ensuite, SEULEMENT ENSUITE nous aurons le droit de voir l’atelier. Nous nous asseyons sur ses chaises en formica d’époque pour regarder sur un vieux téléviseur des années 70 LE FILM, visiblement ici rien ne se perd et on est vraiment dans les séries « retour vers le futur ».

Le taillanexplicationdier est donc bien un forgeron qui fabrique des outils tranchants, il se sert du métal, du feu, de l’eau, de l’acier, du sable, de ses bras, pour faire des réactions chimiques et ainsi avoir des outils très solides et sans la moindre soudure. Des outils garantis à vie (par contre la vie de qui nous ne le saurons pas!) des outils qui s’auto aiguisent lorsque l’on s’en sert, contrairement aux outils sortis d’usine qui ont une durée de vie limité (pas fou les industriels). En 2h il fabrique un outil sorti d’un petit carré en métal…Chapeau l’artiste.

ph-gilbert-baumgartner12
Photo Gilbert Baumgartner

Puis nous avons le droit d’entrer dans l’atelier du maître. Un petit homme très vif, drôle et souriant nous fait signe : « Approchez, approchez, n’ayez pas peur, plus prêt, plus prêt, je vais vous expliquer, c’est bien la vidéo mais ça n’explique pas tout…. »

Là nous comprenons pourquoi les gens ne sortaient pas : ils ne peuvent plus !. Trop de monde pour se frayer un chemin et puis politesse et respect pour ce vieil homme où l’on voit que ce métier c’est toute sa vie et sa passion. Nous apprenons qu’en 2005 à 75 ans tout de même il obtint le prix Liliane Bettencourt « Pour l’intelligence de la main »

Respect Monsieur Solon, car forgeron c’est vraiment un métier difficile. C’est le 1er avril, sans blague, qu’il a arrêté de travailler à l’âge de 96 ans !

Et là, à la fin de la visite, je ne regrette pas d’avoir ainsi passé autant de temps dans son atelier. Merci pour cette journée.

Film pour cet article de Richard Mothes

Plus de photos Gilbert Baumgartner lien ici

9 commentaires

  1. Bonjour Patou,
    C’est vraiment surprenant ce que l’on peut découvrir lors des ces journées du patrimoine.
    Je ne connaissais pas non plus ce qu’était un taillandier, même pas que le nom existait !
    Admiration pour cet homme qui a travaillé de ses mains jusqu’à 96 ans ! Comment serai-je à cet âge ???
    Bisous et bonne journée
    Sylvie

    J'aime

  2. Bonsoir Patou,
    On ne nous dit pas tout !
    Et bien toi si, ce soir, tu nous as parfaitement expliqué et illustré le métier (j’en connaissais le nom mais ce récit lui prête vie :-)), partagé la passion, les techniques…
    Un très grand merci pour cet article particulièrement réussi.
    Cat

    PS : j’en ai commencé un également mais, au rythme d’une phrase à peu près par jour (cours, conférence ce soir, etc), je doute que vous ne le découvriez bien après les Journées du Patrimoine 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s