Exposition Barbie

IMG_0043

Pendant mes congés, je suis « montée » à la capitale voir une expo de fifilles, mais toute seule.

Un brin de nostalgie je présume. Retrouver cette ambiance de petite fille, cet univers magique qui me faisait rêver.

En résumé une expo pas du tout intellectuelle mais un symbole de notre société d’aujourd’hui. Les mamies étaient là avec leurs petites filles (bon prétexte pour y aller sans culpabiliser), j’y ai vu aussi quelques messieurs.

Pour l’histoire, Barbie est née un an avant moi en 1959, c’est Ruth Hundler qui a créé cette poupée pour sa fille Barbara.

Je ne me souviens pas de l’âge que j’avais pour ma première poupée, en tout cas ce n’était pas une Barbie : trop voyante, trop femme. C’est sa cousine Francie que j’ai eu, plus juvénile, seins plus petits, pieds conçus pour porter des ballerines et non des escarpins. J’ai dû l’avoir dans les années 1967 car j’ai encore le « journal de mode de Barbie » où l’on voit la version afro américaine de Francie créé en 1967. J’avais aussi les jumeaux Todd et Tutti (1966 à 1968) avec sa table rose et les coupes à glaces. Puis il y a eu Barbie et Ken en blond (sur son fessier droit il y a d’inscrit 1960 by Mattel USA).

Je me souviens que j’allais chez mes copines jouer tout l’après midi avec nos Barbies. Ce que j’aimais le plus : les accessoires et créer des vêtements pour ma poupée, avec entre autre des chaussettes et des tricotins ! La classe…Nous rêvions sur des métiers divers et variés : hôtesse de l’air, infirmière et même astronaute avant que l’homme marche sur la lune…

Mais phénomène de société, je n’ai pas été la seule petite fille à m’intéresser à Barbie, j’ai pu voir que les plus grands couturiers ont fait des tenues pour cette icône, que l’on voit en taille Barbie et en taille normale où des vrais mannequins sont photographiés dans les mêmes boîtes que Barbie….Il y a aussi le Barbiefoot en 2009 de Chloé Ruchon, le tableau de Andy Warhol en 1986 et le fameux rose Barbie…

Si cela vous dit c’est au Musée des Arts décoratifs

107 Rue de Rivoli 75001 Paris

Barbie du 10 mars au 18 septembre 2016.

Alors Barbie ou pas Barbie, des souvenirs à partager ?

3 commentaires

  1. J’avais gardé ma Barbie préférée, soigneusement, précieusement, avec tous ses plus beaux habits et accessoires, pour la donner à ma fille. Le premier jour après lui avoir offert, comme elle ne voulait pas la quitter, courses au supermarché. A la caisse, elle avait toujours les cheveux dans la main… Jamais retrouvé le corps

    J'aime

  2. Je n’ai jamais eu de Barbie, certainement moins jeune que vous. J’avais des poupées classiques aux formes plus naturelles. Dont une avec tout plein d’habits faits par ma Maman, rangés dans une vraie armoire de petite taille faite par mon Papa. Ils m’ont vraiment gâtée !

    J'aime

Répondre à Miss Zap Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s